Performance Out of the box

Evènement festif et culturel incontournable, la Fête des Lumières a cette année encore fait briller la capitale des Gaules. Ce mois de décembre 2021, pendant les quatre soirées de l’évènement, les élèves ont activement participé à l’une des performances artistiques, aux côtés d’étudiants d’Allemagne et de Roumanie.

Un échange artistique coordonné par la Plateforme

Fêtant cette année ses quinze ans, la Plateforme de la jeune création franco-allemande est une association basée à Lyon, proposant des formations artistiques professionnelles à destination de jeunes artistes de France, d’Allemagne et d’Europe. En 2019, un échange franco-germano-roumain avait déjà eu lieu à l’occasion de la Fête des Lumières. Le groupe d’étudiants du projet était composé de nos élèves formés en théâtre, mouvement et danse, mais aussi d’autres élèves lyonnais préparant leur DN MADe régie lumière. Ils ont été rejoints par des étudiants en Master de technologies numériques interactives à Bucarest (Roumanie), et d’architecture à Leipzig (Allemagne). Ils ont été épaulés dans leur création par la Compagnie Corps au Bord, de Lyon. C’est grâce au partage de leurs compétences interdisciplinaires et de leurs sensibilités artistiques que Out of the box a vu le jour.

Un travail de longue haleine !

Les réunions ont commencé dès octobre 2020 au Lycée Branly, où les étudiants ont pu imaginer le concept de leur création, le cadre de l’installation lumière, et différents scénarios pour les performeur.euses. Le projet ayant été reporté en raison de la crise sanitaire, il a été repris en main un an après, en octobre 2021. Cette fois, les élèves ont pu se retrouver à Leipzig pour continuer sa création. Après des semaines de travail et de préparation à distance, le montage des cabines a commencé et les spectateurs ont enfin pu découvrir l’installation !

Out of the box

Les passants ont pu déambuler autour de boîtes transparentes, où les danseurs évoluent, seuls ou à plusieurs, enfermés. Leurs mouvements, captés par chacune des boîtes selon des systèmes différents, généraient autour d’eux des images, vidéos, de la lumière et du son, qui reflètent leur imaginaire. Ces boîtes symbolisent des petits mondes aux frontières différentes, dont les habitants sont enfermés, en écho aux confinements que nous avons vécus et à la notion de frontière, qui nous éloigne en même temps qu’elle nous relie au monde, avec lequel nous partageons collectivement cette expérience. De nombreuses autres photos sont disponibles sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram.

Grandis et ravis

Comme les années précédentes, c’est une expérience très positive pour les élèves comme pour les spectateurs : « c’est un marathon dansé dans le froid et la pluie… mais aussi dans la joie et la bonne humeur ! ». Bravo à eux !

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.