Arts en Scène et le GRIM Edif se retrouvent pour une masterclass autour de "Phèdre"

Le 30 janvier 2020, les élèves d’Arts en Scène et du GRIM Edif ont assisté à une masterclass dans le cadre de leur formation, autour du spectacle « Phèdre ».

masterclass phèdre

Co-organisée par les deux écoles et le Théâtre de la Renaissance (Oullins), cette rencontre a été l’occasion pour les élèves de rencontrer :

  • Hugo Hasard, directeur technique du Théâtre de la Renaissance
  • Brigitte Jaques Wajeman, metteuse en scène du spectacle
  • Jean-Pierre Léonardini, journaliste et critique dramatique
  • Nicolas Faucheux, créateur lumière de Phèdre et ancien élève du GRIM

Dans un premier temps, les élèves ont eu la chance de visiter le plateau en compagnie d’Hugo Hasard, directeur technique du Théâtre de la Renaissance. L’occasion d’une première explication sur le cadre général de l’accueil d’un spectacle (spécificités du lieu, contraintes particulières), puis de l’exemple de l’accueil de Phèdre, notamment la préparation, l’implantation du décor, de la lumière…

Suite à cette première visite technique du plateau, les élèves ont rejoint la petite salle du théâtre afin d’échanger leurs premières impressions sur le spectacle, vu la veille. Chacun à leur tour, les élèves ont pu exprimer la façon dont ils avaient reçu le spectacle ; leurs ressentis, leurs interrogations. Un échange riche et complet de par le mélange des deux écoles : Arts en Scène pour le jeu d’acteur, le GRIM Edif pour la technique.

Après un débriefing de leurs premières impressions, les élèves ont rencontré Jean-Pierre Léonardini*, journaliste et critique de théâtre. Une fois le cadre général du travail autour du spectacle Phèdre posé, ils se sont petit à petit ouverts, à travers l’exemple de ce spectacle, aux pistes d’une critique élaborée.  

« La critique, c’est un travail littéraire. C’est un champ de subjectivités qui se croisent. » JP Léonardini

La troisième partie de cette masterclass s’est déroulée avec Brigitte Jaques-Wajeman**, metteuse en scène du spectacle, et Nicolas Faucheux, créateur lumière. Animés par Gislaine Drahy, professeure de théâtre à Arts en Scène et au GRIM Edif, les échanges ont permis aux élèves de poser leurs questions, tant techniques qu’artistiques, aux deux invités.

Brigitte Jaques-Wajeman a ainsi pu s’exprimer sur le choix du texte, les contraintes et les enjeux de la mise en scène qu’elle a réalisée, ainsi que ses choix artistiques.

« La première fois que j’ai lu ce texte, c’était un effet inoubliable. Il y a une rencontre, un élargissement de la vie. On y découvre ce que c’est que le désir. »  B. Jaques-Wajeman

Nicolas Faucheux a, quant à lui, permis aux élèves de comprendre à travers l’exemple de Phèdre la dramaturgie de la lumière, et l’importance d’un travail collaboratif entre l’artistique et la technique dans l’élaboration d’un projet.

 

salle élèves masterclass phèdre

*Jean-Pierre Léonardini est journaliste et critique dramatique. Il a effectué l’essentiel de sa carrière au journal L’Humanité en qualité de responsable du service culturel et de critique attitré. Il a également enseigné l’histoire du théâtre à l’université Paris-Nanterre, à l’université Lumière-Lyon II ainsi qu’à l’ENSATT à Lyon.

**Brigitte Jaques-Wajeman : formée dans les classes d’Antoine Vitez,elle travaille en tant que comédienne dans plusieurs de ses spectacles de 1969 à 1974. En 1974, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, elle réalise sa première mise en scène en créant, pour la première fois en France, la version intégrale de L’éveil du Printemps de Frank Wedekind, dans une nouvelle traduction de François Regnault. En 1976, elle fonde avec lui la Compagnie Pandora, qui devient le Théâtre de la Commune-Pandora au Centre dramatique national d’Aubervilliers lors de sa nomination à la direction en 1991, jusqu’en 1997. Puisant dans les répertoires classiques et modernes, elle a mis en scène plus d’une trentaine de pièces lors de festivals et dans de nombreux théâtres, en France et à l’étranger. Ayant le souci de la langue et particulièrement des vers, Brigitte Jaques-Wajeman s’emploie à révéler la dimension charnelle des mots.

Pour aller plus loin :

Interview de Brigitte Jaques-Wajeman à propos de son spectacle « Phèdre » :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/phedre-eros-tragique